SPECIAL PERPIGNAN: SAUVER LA PLACE CASSANYES !

cassanye

Les travaux réalisés sur la place Cassanyes – qui ont vu démolir les “barraques” sans les voir reconstruire – auraient pu apporter un réel plus aux habitués du quartier, qu’il s’agisse des commerçants, des vendeurs non-sédentaires ou des nombreux perpignanais et touristes qui viennent acheter dans ce marché le plus ancien et le plus typique de Perpignan.

Aujourd’hui, pourtant, ces travaux désormais terminés soulèvent plus d’inquiétude que de satisfaction: pour les commerçants, sédentaires ou non, l’opération réalisée n’a plus rien à avoir avec celle sur laquelle ils étaient tombés d’accord avec la municipalité: “Les barraques devaient être reconstruites dans une version plus conforme, plus moderne…ce n’est pas le cas ! s’emportent nombre d’entre eux. A la place d’un marché, nous avons maintenant un parking géant: cela fait perdre toute son attractivité à la place! ” Sur ce projet aussi, malheureusement encore une fois, la CCI n’a pas été à la hauteur et n’a été d’aucun soutien pour les commerçants.

Pour Bruno DELMAS, tête de liste: “Ce dossier est à reprendre complètement en concertation avec la municipalité. D’abord, parce qu’il n’est pas normal que ce qui était prévu n’ait pas été réalisé, notamment la construction de nouvelles barraques. Ensuite, parce que si le projet reste en l’état, il est clair que non seulement le marché mais aussi les commerces de la place et de la rue Lucia sont, à terme, condamnés !“.

Et de rajouter: “Mon rôle de nouveau président de la chambre de commerce sera de proposer à la municipalité un plan d’action que nous aurons mis au point avec tous les commerçants pour re-valoriser le marché et les commerces de la place Cassanyes et de la rue Lucia. Je propose, notamment, que nous créions une mini-halle au centre avec des allées facilement couvrables pour permettre l’activité commerciale y compris par mauvais temps. Consacrer la place Cassanyes comme un espace dédié aux marchés populaires et aux marchés de proximité est non seulement un devoir pour maintenir l’activité économique mais aussi une nécessité pour renforcer l’attractivité touristique de Perpignan. Les visiteurs cherchent des lieux typiques où la vie grouille dans tous les sens, où les activités se mêlent … Pour ceux qui aiment les marchés et les commerces de proximité, une “girada” qui irait de la place Cassanyes, en passant par les commerces “méditerranéens” de la rue Lucia (à rénover) jusqu’au marché de la République serait déjà un premier point positif pour relancer l’activité commerciale dans le centre-ville de Perpignan. Nous le ferons en proposant à la mairie que la CCI prenne les choses en main de manière concrète, y compris en négociant une concession d’exploitation à opérer avec les commerçants du secteur.”

Si la CCI se charge efficacement de la partie commerciale, la mairie pourra mieux se consacrer aux aspects liés à la sécurité du quartier. Comme le souligne Bruno DELMAS: “Qu’il s’agisse des commerçants de l’hyper centre-ville ou ceux de la rue Lucia, le combat est le même. Ces commerçants sont tous touchés par des problèmes d’insécurité, de populations qui agissent en absence de tout respect pour les autres. Nous épaulerons les commerçants et la municipalité pour trouver là aussi des solutions durables”.

Laisser un commentaire