30.000 € dépensés en une soirée contre 70.000 € en un an pour les associations de commerçants !

toasts

Lors du débat du 9 novembre dernier opposant Bruno DELMAS (tête de liste Ici & Maintenant) à Bernard FOURCADE, président sortant de la CCI, les deux candidats à la présidence de la CCI se sont fortement opposés au sujet des faibles niveaux de subventions accordées aux associations de commerçants du Pays Catalan. Pour Bruno DELMAS: “Bernard FOURCADE verse l’aumone aux associations locales qui ne disposent d’aucun moyen pour monter des animations commerciales capables de leur rapporter du chiffre d’affaires en plus et d’endiguer de temps en temps la concurrence des grandes surfaces. C’est d’autant plus grave que, dans le même temps, ce dernier n’hésite pas à dépenser 30.000 euros pour une soirée de promotion à sa gloire, au Golf de Saint Cyprien, le 7 octobre dernier … comme par hasard, à la veille de la campagne pour la présidence de la CCI !”

ARTICLE DIFFUSE DANS L’INDEPENDANT DU 28 OCTOBRE 2010

CCI
Zoom sur l’économie Tous les deux ans, la Chambre de commerce et d’industrie de Perpignan et des Pyrénées-Orientales organise une soirée destinée à présenter le «bilan économique» du département. Le 7 octobre dernier, de nombreux chefs d’entreprise et acteurs économiques locaux se retrouvaient donc, à l’invitation de la CCI, au Mas d’Houston à Saint-Cyprien pour une soirée marathon
(Photo Tonton Jo). Débutée avec la projection d’un (trop) long-métrage sur les filières économiques locales et leurs acteurs, la soirée se poursuivait autour d’un repas ponctué par la remise d’une dizaine de prix symboliques. L’objectif de la soirée étant principalement de présenter l’économie locale sous son meilleur jour, chiffres à l’appui. Un bilan pour le département mais aussi pour le président de la CCI, Bernard Fourcade… D’ailleurs, il déclarait:
«Depuis cinq ans, une mandature, votre CCI a œuvré dans tous les domaines, en investissant durablement à vos côtés. Elle a été de tous les combats., sur tous les fronts»
. Bref, disons qu’à quelques semaines des élections consulaires, le hasard du calendrier fut heureux. Côté chiffres donc, la soirée aura permis d’annoncer
«80 millions d’euros»
générés par les
«192 entreprises et les 674 emplois de la filière nautique», la
«filière transport et logistique et ses 6 sites», la «filière émergente des énergies renouvelables et les 126 projets labellisés DERBI soit 202 millions d’ d’investissement», les
«2500 entreprises touristiques», les
«7500 commerces de proximité et leurs plus de 21000 emplois». Bernard Fourcade ayant conclu son discours en évoquant l’aéroport perpignanais (425000 passagers en 2009 contre 458000 en 2008) et les retombées économiques de ses lignes low-cost:
«1,3 million d’euros pour la ligne Perpignan-Bristol, 11 millions pour Charleroi, 23 millions pour Londres et près de 17 millions pour Manchester, Birmingham, Southampton…» F. M.

Trackbacks pour cet article

  1. AIDES AUX COMMERCES DE PROXIMITE: BERNARD FOURCADE AIME LES MULTIPLICATIONS ! | Ici et Maintenant : Elections CCI Perpignan 2010
  2. SAUVER LES COMMERCES DE PROXIMITE DU PAYS CATALAN: ON Y CROIT ! | Ici et Maintenant : Elections CCI Perpignan 2010

Laisser un commentaire